History
Icon-add-to-playlist Icon-download Icon-drawer-up
Share this ... ×
...
By ...
Embed:
Embedded player size:
Embedded player preview:
Icon-play-large
Prix littéraire de S. Jordi
Time-length-icon 0m 0s
Icon-like
Publish-date-icon April 27, 2007
Icon-add-to-playlist Add to Playlist

Subscribe-itunes-badge
EPISODE DESCRIPTION

Wen Bau
Je m’appelle Weng-Bau et je suis née à China. Je vais raconter mon histoire, une histoire d’amour terrible, impossible…
Tout commençait l’été dernier quand je me trouvais au jardin de la grande muraille chinoise avec mon oncle. Il prenait des fleurs aromatiques pour faire après des eaux de fleurs. Je lui aidais en prenant des fleurs aromatiques quand le vent s’emporta mon chapeau. Celui-ci allait à parer aux pieds d’un homme. Il était un homme riche, je déduis, parce qu’il s’habillait avec des vêtements très chères. Ses chaussures étaient complètement nettes. Comme qu’il fait froid, cet homme portait un manteau.
Alors, il prenait mon chapeau et il me le donnait lentement. Je notais ses mains froides comme l’hiver, j’étais nerveuse mais j’étais capable de lui remercier.
Mon oncle crié mon nom est j’allais à côte d’il mais je n’arrêtais pas penser en l’homme que j’avait vu au jardin de la grand muraille.
Le lendemain j’allais au marché et je no croyait pas ce que mes yeux vouaient, était il. L’homme venait vers moi et m’invitait à faire une promenade avec il. J’acceptais parce que ma tête dit non mais mon cœur dit oui. Si j’avais dit non, je n’aurais pas eu des cauchemars dans ma vie.
Nous passions tout le soir un à côté de l’autre. Pour premier foi dans ma vie, je notais « des papillons dans mon ventre «, définitivement j’étais énamouré de Will, l’homme des jardins.
Nous étions unis pendant trois mois mais Will dit moi qu’il devait tourner à son pays parce qu’il avait beaucoup de travail.
Mon rêve était ouvrir un étalement de plantes aromatiques per prendre en infusion. Je n’avais rien d’argent et Will décidait de m’aider économiquement. Étant donné qu’il m’avait aidé, je décidais que tous deux étions associés de manière que les bénéfices de l’activité étaient d’un 50 % pour chacun.
Notre relation allait à la perfection, nous nous voisons une fois pour mois…
Mais malheureusement ça durait peu parce que la mère de Will s’enterait de notre relation et elle et Will discutaient pour moi. Sa mère dit qu’une simple chinoise ne pouvait pas être la fiancée de son fil parce que sa famille (la famille de Will) était une famille riche, avec classe et très important dans sa région. La mère de Will décidait d’interdire nos trouvées et Will ne pouvait pas venir voir moi.
J’étais désolée, je ne savais pas quoi faire … c’est en ce moment que je décidais d’aller chercher Will. Je pris un avion et je me présentais chez Will. Will était très content de me voire mais sa mère commençait à crier : prostituée, prostituée chinoise, chinoise de merde va-t-on de cette pays et tourne dans ton pays.
Je ne croyais pas ce que mes yeux regardaient, Will était indigné et il commençait à discuter avec sa mère.
Pendant la nuit Will me visitait dans ma chambre et il me racontait que notre situation était compliquée mais qu’il ne voulait pas me perdre. Je suis désolée d’avait allée chez Will et alors je décidais retourner à China.
Le temps passé et je pensais que la meilleur solution était que je ne pensais plus en Will.
Quand Will me téléphonait, je ne répondais pas.
Finalement la mère de Will décidait de le marier avec une femme américaine riche, Will accepté parce qu’il n’avait parlé rien avec moi pendant deux ans.

Les ans passèrent et je connaissais un garçon, il s’appelait Xu-lin. Je commençais une relation avec il mais je ne pouvais pas oublier Will. Comme nous étions associés, il venait à China. Quand il arrivait à China nous parlions. Il me dit qu’il ne fait autre chose que penser à moi ( je pensais le même mais je croyais qu’il serait meilleur ne le dire pas). Nous accordions que nous laisserions d’être associés de manière que nous ne devrions pas nos voire. J’achetais sa part de l’étalement.

Aujourd’hui je pense que peut-être si je l’avais dit que j’étais enamouré d’il le jour qu’il venait à China, nous serions mariées aujourd’hui.
Lamentablement ne toutes les histoires d’amour ont un final parfaite, c’est mon cas. C’est la vie des fois on gagne et des fois on perd ….

Eric Hernàndez Arancón

COMMENTS
You must be logged in to post a comment.
ABOUT
GO MOBILE
Check us out on mobile! Get the PodOmatic Podcast Player for iOS and Android.
App-store-badge Google-play-badge
Help | Terms | Privacy | Partners | PRO Support
© 2015 PodOmatic, Inc.